Journée de la Femme ♀ ~ Une femme incomparable – Erin O’Connor en Zac Posen qui glorifie la gente féminine

En ce 8 mars, nous célébrons à travers le monde, les femmes.

J’avoue que je n’ai jamais très bien compris cette célébration. Un jour, seulement ? Et les autres jours alors ? Et puis, de manière simpliste – peut-être pas tant que cela finalement – il y a-t-il une journée de « l’homme » compris comme identité sexuelle ? Non, évidemment …

Alors, ce jour particulier me pose un problème.

Dans l’actualité, aujourd’hui fleurissent les célébrations de femmes qui ont marqué leur temps ; des scientifiques, des artistes, des femmes de “pouvoirs”, des « féministes », des activistes qui ont fait progresser les droits des femmes à travers le monde.

On peut y lire également des revendications ou des reportages sur le quotidien des femmes dans certains pays où leur sort est inacceptable mais recouvre pourtant une tragique réalité.

Parce que sans être “féministe” – ce qui est mon cas – on ne peut nier que la société (les hommes ?) continue toujours de ne pas considérer la femme comme étant l’égale de l’homme en droits et ce même, dans les pays occidentaux les « soi-disant » les plus développés.

Il y aurait beaucoup à en dire.

Pour conclure ce bref survol de situations, vécue par TOUTES les femmes dans le monde, je pense sincèrement que le jour où “la journée de la femme ” disparaîtra des calendriers comme étant un jour à célébrer, alors l’humanité aura réellement progressé !

Cela n’arrivera pas de mon vivant, c’est bien évident. Mais un jour, je l’espère sincèrement.


J’ai pris le parti aujourd’hui, de saisir l’occasion de célébrer non pas la femme, mais “la féminité ”.

Et pour cela, j’ai choisi de prendre pour modèle Mademoiselle Erin O’Connor.

Erin O’Connor est un mannequin britannique qui me fascine. Femme au visage atypique, hors normes, ses défauts sont des qualités, ses imperfections des atouts et leur acceptation la rendent remarquable.

Son visage est taillé dans le marbre et son nez aquilin qui aurait pu la desservir, lui confère au contraire une majesté, une sublime dignité qui en impose.




Le Couturier Zac Posen ne s’etait pas trompé en la choisissant pour son « Défilé Croisière » de 2013.

Elle y incarne une femme d’une grande classe, de celles sans nulle autre pareille  – celles qui ont du chien et le port altier, fière de qui elles sont et avancent sous le regard du monde.





 Pour faire défiler la galerie cliquez sur l’une des photos

 

David Bowie ~ Un an après …

Aujourd’hui, jour pour jour, cela fait un an que David Bowie nous a quittés. Sans guitare, saxophone, piano ni harmonica … simplement, dans la délicatesse du silence. Avec une profonde élégance ; la même dont il avait fait preuve au cours de sa vie. Une élégance de l’âme.

Cela fût un choc pour beaucoup d’entre nous. On ne s’y attendait pas, nous avons été pris par surprise.

Cela nous a paru irréel, surréaliste. Impossible.

Je me plais à croire qu’il n’est pas tout à fait parti, qu’il est là dans une autre dimension ; je suis sûre que l’idée lui plairait …

Je ne vais pas en dire plus, je ne veux pas sombrer dans l’émotion. Pour me protéger. Mais, sachez que mon cœur saigne comme jamais.

Je vous invite si vous le souhaitez à lire ou à relire tous les articles que j’ai déjà écrit sur lui, ici.


J’ai cependant publié ceci sur Instagram aujourd’hui :

This is one of my favorites songs from David Bowie! Not only because of its french inspiration – Baudelaire and Brel – but because it's heartbreaking! It details Ziggy's final collapse as an old, washed-up rock star and, as such, was also the closing number of the Ziggy Stardust live show. And it makes me cry… ☀🌑🌠⭐♥✝ « No matter what or who you've been No matter when or where you've seen All the knives seem to lacerate your brain I've had my share, now I'll help you with the pain You're not alone Just, turn on with me And you're, not alone Give me your hands Cause you're, wonderful Just give me your hands Cause you're, wonderful Give me your hands Cause you're, wonderful Oh, give me your hands… » #davidbowieforever #davidbowie #davidrobertjones #rocknrolsuicide #albumTheRiseandFallofZiggyStardustandthespidersfrommars #1972 #ziggystardust #oneyearforfiveyears #loveyoudavidbowie #ripdavid #foreverinmyheartandmydreams

A post shared by Laure-Myriam Jouili Feuvrier (@lmjouili) on


Et dimanche 8 janvier, jour de son anniversaire,  jour où il aurait fêté ses 70 ans, ceci :


Un petit bonus, juste pour vous …

Bowie, c’était aussi cette main racée dans les cheveux, ce geste d’une infinie tendresse, d’une profonde sensualité et d’un érotisme infiniment troublant ! Un héros magnifique.



Mais, c’était également le cœur généreux d’un homme qui savait sourire – et c’est si beau un homme qui sourit – d’un homme qui aimait la vie à la folie et qui savait rire, rire, rire et était doté d’un étonnant sens de l’humour.  Tout était alors sujet à plaisanterie et il n’avait pas son pareil pour se comporter tel un garnement en mal de faire des tours dont il avait seul le secret. C’est un aspect de sa personnalité que je chérie infiniment. Il est une inspiration et le restera pour l’éternité. Il était la joie ! Il est la joie.


I love you David! God bless you and protect you!

I bless you all!

XX

Laure

Chérie, T’as ton Rimmel qui coule !

Eugène RimmelEugène Rimmel (1820-1887) est un parfumeur et un homme d’affaires français responsable de la fabrication et du marketing de certains produits de beauté.

Rimmel a rejoint la parfumerie de son père à Londres en 1834 et il a fondé la Chambre de Rimmel. Ils ont commencé à produire leurs premiers produits cosmétiques la même année.

Lui et son père ont présenté le premier produit non-toxique vers 1880, le mascara. Il est devenu si populaire que « le Rimmel » est à ce jour le mot utilisé pour parler du mascara dans plusieurs langues notamment en français et en italien.

Boite à RimmelEn effet à l’époque, le « Mascara » se présentait ainsi – une pâte dans une boite avec brosse pour l’application et un miroir. Il fut un temps où on  l’appelait « Mascaro » terme qui me semble-t-il vient du monde du théâtre ; j’ai le souvenir de ce terme employé dans un livre que j’avais lu de Colette et qui parlait du Mascaro qu’un des personnages devait se mettre avant de monter sur scène. Un nom qui m’avait frappé, tant le mot mascara était usuel.

Pub mascara

Depuis la maison s’est diversifiée et a développé tout une gamme de cosmétiques. Les produits de beauté de la marque Rimmel, maintenant appelée Rimmel Londres, changea plusieurs fois de propriétaires au cours des années 70 et 80, avant que la société soit définitivement rachetée par Coty Inc. en 1996. Depuis, Rimmel n’a cessé de croître exportant son look londonien dans plus de 40 pays et s’établissant comme la marque de Cosmétiques connaissant le plus grand succès en termes de ventes.

Rimmel coty logo

C’est tout une gamme de produits de maquillage qui se déploie aujourd’hui, dont le produit phare reste le mascara ; Rimmel ne cessant de sortir de nouveaux mascaras aux effets souhaités différents.

MASCARA RIMMEL

Pour ma part, j’ai opté pour le :

MASCARA SCANDALEYES RETRO GLAM

ScandaleyesRetroGlam_PRODUCT

Décrit comme tel sur le site officiel :

« Prête pour le look rétro ? « Back to the sixties » avec le nouveau mascara Scandaleyes Retro Glam ! »

« Sa brosse innovante en forme de sablier capture et déploie les cils pour un effet faux-cils spectaculaire et un volume scandaleux, sans paquet !
Les cils sont volumisés, étirés et liftés à l’extrême. »

Je n’irai pas jusque là, mais c’est un bon mascara. Sans plus. Et ce n’est déjà pas si mal ! Il ne coule pas. Maquille correctement les cils. Ce qui n’est pas si évident ; mais vous n’aurez jamais un effet « faux-cils » ; pour cela, rien ne vaut les faux-cils, justement !

05_Rimmel_GetTheLook_OurFaces_Model_GeorgiaVoici la campagne pour ledit mascara par l’une des égéries de la marque Georgia May Jagger qui n’est autre que la fille de Jerry Hall et de Mick Jagger.

La seconde égérie de la marque qui n’est que Kate Moss qui a en outre participé à la création de toute une gamme de rouges à lèvres (divins) et de vernis à ongles qui sont pour moi des Must-Have absolus nous reviendrons vous en parler car se sont des bijoux à tous petits prix qu’OeDansLo a testé et dont elle ne saurait plus se passer.

CAMPAIGN-HERO_ScandalEyesShowOff

Alors ? Convaincue ?

Rock’n Roll Suicide – David Bowie in live & in love – Gimme Your Hands

La beauté du Diable qui sait parler aux anges déchus …

Cet homme, je l’admire et je l’aime. Je l’aime et je l’admire. J’ai de la tendresse ; une tendresse folle pour lui. Cela paraît peut-être bête d’aimer quelqu’un ainsi, d’aimer quelqu’un comme cela. Quelqu’un que l’on ne connaît pas. Quelqu’un qui ne me connaît pas et ne connaîtra sans doute jamais.

Mais qu’importe, c’est comme cela …

So, please, please stay alive and in a good health!

And, never let me down,

‘Cause God only knows what I will be(come) without you ….

Lui seul sait dire aux écorchés vifs, à ceux qui brûlent et à ceux qu’on a brûlés en toute impunité, avec cette voix qui vous arrache les tripes, une musique à tomber, ces mots là …

Oh, no love! You’re not alone
You’re watching yourself but you’re too unfair
You got you head all tangled up but if I could only make you care
Oh, no love! You’re not alone
No matter when or where you’re seen

No matter what of who you’ve been
All the knives seem to lacerate you brain
I’ve had my share so I’ll help you with the pain
You’re not alone just turn on with me
You’re not alone let’s turn on and be
You’re not alone gimme your hands
You’re wonderful gimme your hands
You’re wonderful gimme your hands

~~~~~~~~