Journée de la Femme ♀ ~ Une femme incomparable – Erin O’Connor en Zac Posen qui glorifie la gente féminine

En ce 8 mars, nous célébrons à travers le monde, les femmes.

J’avoue que je n’ai jamais très bien compris cette célébration. Un jour, seulement ? Et les autres jours alors ? Et puis, de manière simpliste – peut-être pas tant que cela finalement – il y a-t-il une journée de « l’homme » compris comme identité sexuelle ? Non, évidemment …

Alors, ce jour particulier me pose un problème.

Dans l’actualité, aujourd’hui fleurissent les célébrations de femmes qui ont marqué leur temps ; des scientifiques, des artistes, des femmes de “pouvoirs”, des « féministes », des activistes qui ont fait progresser les droits des femmes à travers le monde.

On peut y lire également des revendications ou des reportages sur le quotidien des femmes dans certains pays où leur sort est inacceptable mais recouvre pourtant une tragique réalité.

Parce que sans être “féministe” – ce qui est mon cas – on ne peut nier que la société (les hommes ?) continue toujours de ne pas considérer la femme comme étant l’égale de l’homme en droits et ce même, dans les pays occidentaux les « soi-disant » les plus développés.

Il y aurait beaucoup à en dire.

Pour conclure ce bref survol de situations, vécue par TOUTES les femmes dans le monde, je pense sincèrement que le jour où “la journée de la femme ” disparaîtra des calendriers comme étant un jour à célébrer, alors l’humanité aura réellement progressé !

Cela n’arrivera pas de mon vivant, c’est bien évident. Mais un jour, je l’espère sincèrement.


J’ai pris le parti aujourd’hui, de saisir l’occasion de célébrer non pas la femme, mais “la féminité ”.

Et pour cela, j’ai choisi de prendre pour modèle Mademoiselle Erin O’Connor.

Erin O’Connor est un mannequin britannique qui me fascine. Femme au visage atypique, hors normes, ses défauts sont des qualités, ses imperfections des atouts et leur acceptation la rendent remarquable.

Son visage est taillé dans le marbre et son nez aquilin qui aurait pu la desservir, lui confère au contraire une majesté, une sublime dignité qui en impose.




Le Couturier Zac Posen ne s’etait pas trompé en la choisissant pour son « Défilé Croisière » de 2013.

Elle y incarne une femme d’une grande classe, de celles sans nulle autre pareille  – celles qui ont du chien et le port altier, fière de qui elles sont et avancent sous le regard du monde.





 Pour faire défiler la galerie cliquez sur l’une des photos

 

Photo ~ Carmen Dell’Orifice | Timeless

Juste une photo de l’une des plus belles femmes au monde !

Fashion et Beauty Icone, Carmen Dell’Orifice traverse le temps sans ombrage.

Actrice et mannequin ayant commencé sa carrière à 15 ans, l’âge n’a pas de prise sur elle.

Cette photo récente, prise 70 ans après ses débuts est absolument sensationnelle !

Elle est devenue éternelle.

Elle est aujourd’hui la plus grande modèle de tous les temps.




 

Black & Red – Scottish inspiration

Black & Red - Scottish inspiration

 

David Bowie ~ Un an après …

Aujourd’hui, jour pour jour, cela fait un an que David Bowie nous a quittés. Sans guitare, saxophone, piano ni harmonica … simplement, dans la délicatesse du silence. Avec une profonde élégance ; la même dont il avait fait preuve au cours de sa vie. Une élégance de l’âme.

Cela fût un choc pour beaucoup d’entre nous. On ne s’y attendait pas, nous avons été pris par surprise.

Cela nous a paru irréel, surréaliste. Impossible.

Je me plais à croire qu’il n’est pas tout à fait parti, qu’il est là dans une autre dimension ; je suis sûre que l’idée lui plairait …

Je ne vais pas en dire plus, je ne veux pas sombrer dans l’émotion. Pour me protéger. Mais, sachez que mon cœur saigne comme jamais.

Je vous invite si vous le souhaitez à lire ou à relire tous les articles que j’ai déjà écrit sur lui, ici.


J’ai cependant publié ceci sur Instagram aujourd’hui :

This is one of my favorites songs from David Bowie! Not only because of its french inspiration – Baudelaire and Brel – but because it's heartbreaking! It details Ziggy's final collapse as an old, washed-up rock star and, as such, was also the closing number of the Ziggy Stardust live show. And it makes me cry… ☀🌑🌠⭐♥✝ « No matter what or who you've been No matter when or where you've seen All the knives seem to lacerate your brain I've had my share, now I'll help you with the pain You're not alone Just, turn on with me And you're, not alone Give me your hands Cause you're, wonderful Just give me your hands Cause you're, wonderful Give me your hands Cause you're, wonderful Oh, give me your hands… » #davidbowieforever #davidbowie #davidrobertjones #rocknrolsuicide #albumTheRiseandFallofZiggyStardustandthespidersfrommars #1972 #ziggystardust #oneyearforfiveyears #loveyoudavidbowie #ripdavid #foreverinmyheartandmydreams

A post shared by Laure-Myriam Jouili Feuvrier (@lmjouili) on


Et dimanche 8 janvier, jour de son anniversaire,  jour où il aurait fêté ses 70 ans, ceci :


Un petit bonus, juste pour vous …

Bowie, c’était aussi cette main racée dans les cheveux, ce geste d’une infinie tendresse, d’une profonde sensualité et d’un érotisme infiniment troublant ! Un héros magnifique.



Mais, c’était également le cœur généreux d’un homme qui savait sourire – et c’est si beau un homme qui sourit – d’un homme qui aimait la vie à la folie et qui savait rire, rire, rire et était doté d’un étonnant sens de l’humour.  Tout était alors sujet à plaisanterie et il n’avait pas son pareil pour se comporter tel un garnement en mal de faire des tours dont il avait seul le secret. C’est un aspect de sa personnalité que je chérie infiniment. Il est une inspiration et le restera pour l’éternité. Il était la joie ! Il est la joie.


I love you David! God bless you and protect you!

I bless you all!

XX

Laure