La Chanson du Jour ~ The Clancy Brothers – “When The Ship Comes In”


Cette chanson fait partie de mes chansons incontournables, de celles qui me rappellent pourquoi j’aime tant la musique ! Et puis, j’ai toujours aimé les “chansons de marins” ; je les trouve belles, entraînantes tout en étant terriblement émouvantes !

Les Clancy Brothers, – oui, oui, ils sont bien tous frères – célèbre groupe irlandais, ont marqué leur temps et ont énormément influencé dans les années 60 Bob Dylan – particulièrement s’agissant des résonances folks de ses chansons.

Aussi, il était naturel qu’ils reprennent ensemble, avec leurs comparses Robbie O’Connel et Tommy Makem, l’une de ses chansons “When the ship comes in” lors du concert mémorable célébrant les 30 ans de carrière de Dylan qui se déroula au Madison Square Garden en 1992.

Je regrette que la vidéo figurant sur Youtube ait été supprimée. Celle qui demeure ne comporte plus les images du live, mais uniquement le son.

En revanche, sur Dailymotion, elle y figure avec la présentation par Kriss Kristofferson ; mais la trouvant de moins bonne qualité audio, je vous mets également celle de YouTube.






Paroles

Oh, the time will come up
When the winds will stop
And the breeze will cease to be breathin’
Like the stillness in the wind
Before the hurricane begins
The hour that the ship comes in

And the seas will split
And the ship will hit
And the sands on the shoreline will be shaking
Then the tide will sound
And the wind will pound
And the morning will be breaking

Oh, the fishes will laugh
As they swim out of the path
And the seagulls they’ll be smiling
And the rocks on the sand
Will proudly stand
The hour that the ship comes in

And the words that are used
For to get the ship confused
Will not be understood as they’re spoken
For the chains of the sea
Will have busted in the night
And will be buried at the bottom of the ocean

A song will lift
As the mainsail shifts
And the boat drifts on to the shoreline
And the sun will respect
Every face on the deck
The hour that the ship comes in

Then the sands will roll
Out a carpet of gold
For your weary toes to be a-touchin’
And the ship’s wise men
Will remind you once again
That the whole wide world is watchin’

Oh, the foes will rise
With the sleep still in their eyes
And they’ll jerk from their beds and think they’re dreamin’
But they’ll pinch themselves and squeal
And know that it’s for real
The hour when the ship comes in

Then they’ll raise their hands
Sayin’ we’ll meet all your demands
But we’ll shout from the bow your days are numbered
And like Pharaoh’s tribe
They’ll be drownded in the tide
And like Goliath, they’ll be conquered

Written by Bob Dylan • Copyright © Bob Dylan Music Co.



 

La Chanson du Jour ~ « Keep me warm » | Ida Maria et La scène culte de Grey’s Anatomy

Stay Here. Don’t move. Wait for me … 

S’il y a une scène de Grey’s Anatomy pouvant être considérée comme étant culte, c’est bien celle où Meredith construit « la maison de bougies » et attend que Derek la rejoigne.

Cette scène est magnifique ; j’aime sa colère, j’aime son abandon, la vie qui bouillonne en elle et son lâche prise face à l’inconnu ! Elle prend un risque. Elle s’engage. Elle offre tout. Et n’a plus peur …

Et prononce cette phrase que je trouve incroyable :

« I believe whe can be extraordinary together rather than ordinary apart.

Cela devrait être l’histoire de chaque couple… Ce qui nous amène à unir notre vie à un autre. Cela devrait être l’origine de toute union … C’est peut-être un idéal, mais il me plaît.


Voici le fameux extrait (VOSTFR)


Comme toujours, ce qui fait la force d’une scène au-delà du jeu des personnages, de l’intrigue et de la mise en scène est la musique choisie, car elle traduit la force des sentiments et dessine les émotions des personnages avec une intensité qui peut nous bouleverser. Et c’est bien le cas ici.

Le choix n’aurait pu être meilleur. Cette chanson est superbe … douce, un peu comme une romance, puis forte et puissante comme la passion.


Voici le Clip officiel de « Keep me warm » d’Ida Maria


Les paroles

Pour myself a cup of coffee full of sober nights
Cause nicotine and coffee are my friends in this fight

And you, you keep me warm
You, you keep me warm
All your cigarettes and cup of coffee
It keeps me warm

Believe me I can play games ’cause I know all the rules
Believe me I can pretend ’cause I’ve studied the masks

But I don’t wanna play any theater for you,
I don’t wanna stage a single piece for you

Oh, you, you keep me warm
You, you keep me warm
All your cigarettes and cup of coffee
It keeps me warm

No I don’t wanna stage any theater for you
I don’t wanna play a single piece for you

Songwriters
SIVERTSEN, IDA


 

Rock’n Roll Suicide – David Bowie in live & in love – Gimme Your Hands

La beauté du Diable qui sait parler aux anges déchus …

Cet homme, je l’admire et je l’aime. Je l’aime et je l’admire. J’ai de la tendresse ; une tendresse folle pour lui. Cela paraît peut-être bête d’aimer quelqu’un ainsi, d’aimer quelqu’un comme cela. Quelqu’un que l’on ne connaît pas. Quelqu’un qui ne me connaît pas et ne connaîtra sans doute jamais.

Mais qu’importe, c’est comme cela …

So, please, please stay alive and in a good health!

And, never let me down,

‘Cause God only knows what I will be(come) without you ….

Lui seul sait dire aux écorchés vifs, à ceux qui brûlent et à ceux qu’on a brûlés en toute impunité, avec cette voix qui vous arrache les tripes, une musique à tomber, ces mots là …

Oh, no love! You’re not alone
You’re watching yourself but you’re too unfair
You got you head all tangled up but if I could only make you care
Oh, no love! You’re not alone
No matter when or where you’re seen

No matter what of who you’ve been
All the knives seem to lacerate you brain
I’ve had my share so I’ll help you with the pain
You’re not alone just turn on with me
You’re not alone let’s turn on and be
You’re not alone gimme your hands
You’re wonderful gimme your hands
You’re wonderful gimme your hands

~~~~~~~~

Liza Minnelli et Franck Sinatra – Deux grands à New-York

Peu de mots.

Inutile …

Juste une chanson mythique chantée par deux immenses artistes… et quelques photos.

Du glamour, de la joie … des frissons.

Liza Minnelli, Franck Sinatra et New-York !

Frank-Sinatra and Liza-Minelli
Frank-Sinatra and Liza-Minelli

Cliquez sur l’une des photos pour lancer le diaporama

Rihanna et « Diamonds » in the Sky … Aimez-vous ?

Nous venons de nommer (à l’instant) à l’unanimité dans la catégorie qui vient d’être créée par OeDansLo :

« Le Meilleur Clip de l’Année et la Meilleure Chanson de l’Année » pour les OeDansLo Awards :

Rihanna avec sa chanson « Diamonds« .

Si vous nous faites confiance, écoutez … et regardez – ne serait-ce que par curiosité …

Nous, c’est en boucle que nous le faisons …

Et vous ?! Qu’en pensez vous ?! Petit sondage …

Votez parmi les choix proposés (vous avez la possibilité d’ajouter une autre option) et dites-nous surtout pourquoi en justifiant votre réponse par quelques lignes.

Nous comptons sur vous !

Et prenez plaisir à le faire …

Exclusivité – David Bowie « God Bless The Girl » – Japan Only Bonus Track – Photos et Vidéos

En préambule de cette chanson exclusivement éditée pour le Japan (?!) Herr Professor, David Bowie, nous donne une leçon de musique – deux instruments … deux images …  Magnifiques !

tumblr_mkadxeMpq61rnz6h9o1_500 tumblr_mkadxeMpq61rnz6h9o2_500

Sourire éclatant, finesse et élégance de la main levée, tout de blanc vêtu, chemise et costume impeccable, col ouvert, avec cette coupe qu’on adore, cheveux en arrière et gominés, très blond, il est somptueux, magnifique et divin  …

 … et fascinant.

Place à l’écoute de la chanson que nous sommes heureux de vous offrir « God Bless The Girl » – David Bowie – Album « The Next Day » – Japan Only Bonus Track ; chanson absolument géniale qui aurait dû figurer sur l’album original.

God bless you all!

Deux Légendes sur le port d’Amsterdam – Brel et Bowie

Port Of Amsterdam is a song written by Jacques Brel and Mort Shuman.

Performed here by David Bowie. It is from the album Pin Ups in 1973.

Twiggy & David Bowie – Pochette de l’album Pin Ups – 1973

Petite anecdote : pour sa dernière séance photos, la mannequin britannique, oh combien célèbre, Twiggy, posait aux côtés de David Bowie pour la couverture de l’album Pin Ups du chanteur, album de reprises constituant un hommage aux musiciens qui ont influencé sa carrière.

D’où « The Port of Amsteradm » …. D’où Jacques Brel.

In the port of Amsterdam
There’s a sailor who sings
Of the dreams that he brings
From the wide open sea
In the port of Amsterdam
There’s a sailor who sleeps
While the river bank weeps
To the old willow tree

In the port of Amsterdam
There’s a sailor who dies
Full of beer, full of cries
In a drunken town fight
In the port of Amsterdam
There’s a sailor who’s born
On a hot muggy morn
By the dawn’s early light

In the port of Amsterdam
Where the sailors all meet
There’s a sailor who eats
Only fish heads and tails
And he’ll show you his teeth
That have rotted too soon
That can haul up the sails
That can swallow the moon

And he yells to the cook
With his arms open wide
« Hey, bring me more fish
Throw it down by my side »
And he wants so to belch
But he’s too full to try
So he stands up and laughs
And he zips up his fly

In the port of Amsterdam
You can see sailors dance
Paunches bursting their pants
Grinding women to porch
They’ve forgotten the tune
That their whiskey voice croaked
Splitting the night
With the roar of their jokes
And they turn and they dance
And they laugh and they lust
Till the rancid sound of the accordion bursts
And then out of the night
With their pride in their pants
And the sluts that they tow
Underneath the street lamps

In the port of Amsterdam
There’s a sailor who drinks
And he drinks and he drinks
And he drinks once again
He’ll drink to the health
Of the whores of Amsterdam
Who’ve given their bodies
To a thousand other men
Yeah, they’ve bargained their virtue
Their goodness all gone
For a few dirty coins
Well he just can’t go on
Throws his nose to the sky
And he aims it up above
And he pisses like I cry
On the unfaithful love

In the port of Amsterdam
In the port of Amsterdam

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Jacques Brel ….

Dans le port dAmsterdam
Y a des marins qui chantent
Les rêves qui les hantent
Au large d
Amsterdam
Dans le port dAmsterdam
Y a des marins qui dorment
Comme des oriflammes
Le long des berges mornes
Dans le port d
Amsterdam
Y a des marins qui meurent
Pleins de bière et de drames
Aux premières lueurs
Mais dans le port d`Amsterdam
Y a des marins qui naissent
Dans la chaleur épaisse
Des langueurs océanes

Dans le port d`Amsterdam
Y a des marins qui mangent
Sur des nappes trop blanches
Des poissons ruisselants
Ils vous montrent des dents
A croquer la fortune
A décroiser la lune
A bouffer des haubans
Et ça sent la morue
Jusque dans le cœur des frites
Que leurs grosses mains invitent
A revenir en plus
Puis se lèvent en riant
Dans un bruit de tempête
Referment leur braguette
Et sortent en rotant

Dans le port dAmsterdam
Y a des marins qui dansent
En se frottant la panse
Sur la panse des femmes
Et ils tournent et ils dansent
Comme des soleils crachés
Dans le son déchiré
D
un accordéon rance
Ils se tordent le cou
Pour mieux sentendre rire
Jusqu
à ce que tout à coup
Laccordéon expire
Alors le geste grave
Alors le regard fier
Ils ramènent leur batave
Jusqu
en pleine lumière

Dans le port dAmsterdam
Y a des marins qui boivent
Et qui boivent et reboivent
Et qui reboivent encore
Ils boivent à la santé
Des putains d
Amsterdam
De Hambourg ou dailleurs
Enfin ils boivent aux dames
Qui leur donnent leur joli corps
Qui leur donnent leur vertu
Pour une pièce en or
Et quand ils ont bien bu
Se plantent le nez au ciel
Se mouchent dans les étoiles
Et ils pissent comme je pleure
Sur les femmes infidèles
Dans le port d
Amsterdam
Dans le port d`Amsterdam.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Pas de comparaison.

Deux versions par deux Immenses Chanteurs et Comédiens, l’un et l’autre, d’une chanson mythique qui prend aux tripes ! Et si beaux, tous les deux …

Deux grands éternels … Hommage.

Cet article est dédié à tous les fous de musique, de chansons, de Brel et de Bowie.

Quand les Hommes vivront d’Amour – Je serai morte

« Québec 1974. Numéro 17 en 1975 au palmarès de la BAN du Québec pour cette plage d’album. Il y a 41 ans, le 13 août 1974, Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois ouvraient dans la ville de Québec la Superfrancofête (le Festival international de la jeunesse francophone). À la fin de ce mémorable spectacle, ils reprenaient cette chanson pacifiste de Raymond Lévesque de 1956. »

Ce moment capté est remarquable par un soupçon d’air improvisé qui lui donne une vérité, une sincérité indéniable et en fait un moment d’anthologie, à n’en pas douter.

Il y a des chansons qui marquent une vie. De celles que l’on entend petit, naïf, le cœur couvert et l’âme avide et créatrice d’images sur des mots, créatrice d’un imaginaire qui ne connaît pas de fin. Tels sont les rêves d’un enfant bien enfantin.

Ces chansons sont éternelles par l’importance qu’on leur accorde, par l’amour qu’on leur porte et aussi par leur qualité.

Cette chanson est immortelle par elle-même, par ceux qui la chantent, par les voix qui se mêlent, le texte sublime d’irréalité, d’absolu et d’idéal et la musique qui sonne tel un hymne à la vie, à l’amour, à la paix.

Et qu’il est bon de rendre hommage à de tels artistes …

« Quand les hommes vivront d’amour, il n’y aura plus de misère, les soldats seront troubadours, et nous, nous serons morts mon frère ! »

Quebec's singer and poet Felix Leclerc in a im...
Felix Leclerc
English: Gilles Vigneault at Natashquan (Lower...
Gilles Vigneault
Français : Robert Charlebois au festival de Ca...
Robert Charlebois

 

Chanson | La Nuit je Mens ~ Alain Bashung

Pour un peu, je trempais

Histoire d’O …

Où subsiste encore ton écho

J’ai fait la saison dans cette boite crânienne

D’estrades en estrades j’ai fait danser tant de malentendus

Des kilomètres de vie en rose

Un jour au cirque

Dresseur de Loulous

Dynamiteur d’Aqueducs …

J’ai fait l’amour, j’ai fait le mort

Je m’en lave les mains

[J’ai fait des raccourcis … et m’en lave les mains, effrontément …]