La Chanson du Jour ~ « So far away from L.A. » Nicolas Peyrac | Sharon Tate ou deux vies volées

Sharon Tate


Le 24 janvier 1943, naissait à Dallas, une petite fille qui se prénommait Sharon.

Quelques années plus tard, la petite fille était devenue une jeune fille d’une beauté renversante.

 

Sharon Tate, photographed in 1967 for Valley of The Dolls

Jeune actrice, elle avait rencontré le réalisateur Roman Polanski qui l’avait épousée.



Ils ont formé un couple iconique un peu à la manière de « Gainsbourg et Jane Birkin »…



Et puis, le 9 août 1969, alors qu’elle portait en elle depuis huit mois un petit être qui allait naître de son amour avec Polanski – elle fut sauvagement assassinée avec l’enfant qu’elle portait dans sa maison de Los Angeles.

Par qui ?  Par des membres de la communauté appelée « la famille » dirigée par Charles Manson.

Pourquoi ? Par erreur. Elle était là au mauvais moment et au mauvais endroit …


Sharon Tate photographed by Terry O’Neill in London, July 1969

Elle avait 26 ans … Elle s’appelait Sharon Tate.

Et hier, nous étions le 24 janvier.

Le 19 novembre dernier, 48 ans après la perpétuation de cette horreur, on annonçait le décès de son commanditaire Charles Manson, alors âgé de 83 ans.

Il est donc mort, c’est tout. Comme ça. En prison. Simplement parce qu’il était vieux. Comme l’on meurt tous, plus ou moins à un âge avancé. Enfin, d’une mort que l’on considère comme étant « dans l’ordre des choses »…

Mais quel ordre ? Vraiment ?!

Le fait qu’il soit mort n’est pas choquant en soi. C’est le fait qu’il soit parti à 83 ans – un grand âge tout de même – sans avoir souffert, n’étant atteint d’aucune maladie.

Et c’est inacceptable parce que cela n’a aucun sens !

Parce qu’où se trouve la justice ? Celle des hommes et celle de Dieu.

Certains répondront qu’il n’y a pas de justice sur terre mais qu’elle se fera après la mort … Lui brûlera en enfer – et y brûle déjà – alors que ses victimes sont déjà au Paradis, en paix, dans la lumière du Seigneur et ce, depuis qu’elles ont été assassinées parce que cet être vil, faible, obsédé par sa petite personne, doté d’un ego défaillant, en avait décidé ainsi.

Mais cela ne suffit pas ! C’est bien d’y croire mais c’est aussi bien de n’y pas croire … Non cela ne suffit pas !

Parce que d’une part, c’est insupportable de penser que « des gens bien » meurent jeunes et dans d’atroces souffrances alors que « le mal incarné » lui, s’est éteint paisiblement alors qu’il aurait mérité de souffrir mille morts.

Je ne suis pas pour la peine de mort – à laquelle il avait été condamné lors de son procès en 1971, peine qui fût commuée en prison à perpétuité – mais savoir que ce « gourou » à 10 cents qui n’a évidement jamais émis ni regret ni remord a finalement atteint la notoriété qu’il espérait en commettant des crimes odieux, est littéralement insensé et dépasse mon entendement.

Celui qui voulait être « plus célèbre que les Beatles« , celui qui voulait être avant tout, chanteur, celui qui se prit pour le Christ, celui qui se servit des femmes comme des esclaves sexuelles, ce petit proxénète à la petite semaine, ce criminel par procuration … Ce lâche qui armait les bras de ses adeptes, des jeunes femmes droguées en déshérence, des hippies qui n’étaient pas chic, a été gracié et la beauté pure a été tuée …


Nicolas Peyrac, dans sa si belle chanson « So far away from L.A. »  a rendu hommage à la pauvre Sharon Tate … Qu’elle repose en paix ! Je l’ai toujours aimée … j’ai toujours aimé sa beauté que petite je trouvais fascinante. Et cela n’a pas changé…


Paroles

Quel-ques lu-eurs d’a-é-ro-port
D’é-tran-ges fill’s aux che-veux d’or
Dans ma mé-moir’ traî-nent en-cor’
C’est l’hi-ver à San Fran-cis-co
Mais il ne tom-be ja-mais d’eau
Aux con-fins du Co-lo-ra-do
Et le Gol-den Gate s’en-dort
Sur Al-ca-traz où traîn’ en-cor’
Des san-glots cou-leur de pri-son
Mon-sieur Car-ryl Chess-man est mort
Mais le dou-te sub-sist’ en-cor’
A-vait-il rai-son ou bien tort
So far a-way from L.A.
So far a-go from Fris-co
I’m no one
But a sha-dow
But a sha-dow sha-dow sha-dow sha-dow
Le Queen Ma-ry est un hô-tel
Au lar-ge de Be-ver-ly Hills
Et les col-li-nes se sou-vienn’nt
Des fas-tes de la dy-nas-tie
Qui de Gar-bo jus-qu’à Bo-gey
Fai-saient ré-son-ner leur fo-lie
So far a-way from L.A.
So far a-go from Fris-co
I’m no one
But a sha-dow
But a sha-dow sha-dow sha-dow sha-dow

Pau-vre Ma-da-me Po-lan-ski
D’un seul coup on t’a pris deux vies
Mais qui donc s’en sou-vient i-ci
C’est l’hi-ver à San Fran-cis-co
Je ne trou-ve-rai le re-pos
Qu’aux con-fins du Co-lo-ra-do
So far a-way from L.A.
So far a-go from Fris-co
I’m no one
But a sha-dow
But a sha-dow sha-dow sha-dow sha-dow

Paroliers : Nicolas Peyrac
Paroles de So Far Away From L.A. © Sony/ATV Music Publishing LLC, EMI Music Publishing France

Quelques photos d’une icône … 


Sharon Tate photographed by Peter Mitchell, 1966

Sharon Tate by Shahrokh Hatam



Publicités

Le red carpet de l’AMA’s – La nudité est de mise

ll y a quelques jours avait lieu l’AMA’s – l’American Music Awards – à Los Angeles.

L’occasion aux belles de sortir leurs plus beaux atours – enfin normalement.

Cette année, ce sont les midinettes et les starlettes qui ont mis le feu en optant pour des tenues plus que légères, voire totalement dénudées.

A qui le reprocher ? Aux stylistes – Oui, ces jeunes dames ont toutes un styliste qui leurs propose un choix de tenues pour chaque événement – aux couturiers qui font du grand n’importe quoi certes beau lors des défilés mais non portable même par des célébrités sur les red carpets ? Ou les starlettes elles-mêmes qui optent pour des choix peu judicieux ?

En tout cas les Jenner, Hadid et compagnie ont rivalisé de vulgarité à mon sens.

gigi-hadid
Gigi Hadid – VULGAIRE
kendall-jenner-2
Kendal Jenner
kylie-jenner
Kylie Jenner – Affreuse
Chritina Millian
Chritina Millian
Hannah Davis
Hannah Davis
Gwen Stefani
Gwen Stefani
Zendaya
Zendaya
Tove Lo
Tove Lo
Paula Abdul
Paula Abdul
Ciara
Ciara

 

 

[Les Chroniques de Laure Myriam Jouili Feuvrier] Isabel Marrant et ses mocassins

gene_fiche_vlm_marant_678f4

Née en 1967, Isabel Marrant fait ses études au Studio Berçot et crée une ligne de bijoux et accessoires sous son nom.

En 1990, elle lance sa première marque “Twen” ligne de maille et jersey, qui deviendra “Isabel Marant”. C’est avec sa collection Printemps-Été 1995 qu’elle défile pour la première fois.
« Ma marque s’est développée petit à petit sans fard ni excès. Par choix, j’ai décidé de construire pas à pas ma maison de façon à garder une entière liberté et intégrité. » Isabel Marant
Et depuis, depuis … on la porte aux nues ! On nous rabâche avec du Isabel Marant comme si c’était le nouveau génie de la mode ; ce à quoi, moi, je réponds non !
Effet de mode sans aucune assise, vaste fumisterie ….
Je le justifie par un manque total de style, de personnalité ; aucune signature – allez donc trouver si c’est du Isabel Marant ou bien n’importe quelle autre marque (de bas de gamme) ?
Des vêtements mal coupés – ce qui est le comble pour un couturier !
Aucun jeu ni amour des matières ….
Que du fade, du commun et en matière de mode c’est ce que l’on appelle « du vulgaire. »
Son défilé de 41 modèles – seulement – lors de la Fashion Week de Paris SS 2015 en est l’exacte illustration.
Un vide intersidéral ….

Comble du comble pour cet hiver, elle tente – avec l’aide des éditorialistes des plus grands magazines de mode – de nous vendre de vieilles charentaises hideuses qu’elle ose appeler des « Mocassins en poulain imprimé léopard, Étoile Isabel Marant » – c’est plus vendeur, forcément, surtout au prix de 350 euros !

 

 

 

 

 

 

 

 

Et le magazine Vogue Paris ose nous les décrire ainsi :

Charme rugissant et douceur automnale, ces souliers de la ligne Étoile renouent avec le naturel le plus sophistiqué pour s’accorder une pause à plat, après un mois intense de Fashion Week.

Jodie Foster période Taxi Driver, Madonna époque Like a Virgin, Jane Birkin à Saint Trop’ ou Charlotte Casiraghi à Monaco… Inévitable classique, le mocassin revient en force chaque saison, porté par les icônes du siècle. Cet automne, Isabel Marant l’habille d’un imprimé félin caressant et d’une semelle en gomme noire pour apprivoiser la ville et le quotidien en faisant rugir le bitume. Des souliers de mi-saison, se jouant des codes du style masculin-féminin dans un esprit Girls meet Boys, parfait en cette toute fin de Fashion Week printemps-été 2015.

OeDansLo-Mag quant à lui dit :

Arrêtons de prendre les femmes pour de stupides girouettes qui les portant s’imagineront telle Charlotte Casiraghi se promenant le temps d’une pause-bébé dans les rues de Monte-Carlo en faisant du lèche-vitrine  …

Les femmes ont des pieds et une tête !

Et disons-le tout haut – Isabel Marant, ce n’est rien que de la merde !

Pink Inspiration – L’Octobre Rose d’OeDansLo-Mag

octobre_rose_2013

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.

Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

En octobre 2014, pour la 21ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein,  organisée par l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » vous propose de lutter contre le cancer du sein en vous informant et en dialoguant.

Différents outils de communication sont à votre disposition.
Ils vous permettront de trouver l’information qui vous intéresse ou encore, par exemple sur ce site, de poser vos questions directement à un médecin cancérologue, du 1er octobre au 15 novembre.

De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d’octobre de ces dernies années, comme les flashs mobs au Trocadéro et au musée du quai Branly en 2008 et en 2009 avec de grands lâchers de ballons ; l’évènement « Avec Vous au Grand Palais« , en partenariat avec la RMN en 2011 et « Jardins d’Espoir » en 2013, qui a mobilisé près de 15 monumets et sites nationaux, en partenariat avec le CMN.

Convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce etfaire progresser la recherche, telle est la vocation de cette campagne et de l’Association.

Ensemble,
portons le Ruban rose et gagnons ce combat !
Ensemble,
nous vaincrons !

A cette occasion, OeDansLo-Mag apporte sa contribution par un article dédié à la couleur rose ; en musique puis en images et s’associe à cette campagne de mobilisation.

La Délicieuse Nancy Sinatra, toute de rose vêtue et chantant dans sa version longue son célèbre tube

Bang Bang (My Baby Shot Me Down) 

 

A l’occasion d’Octobre rose, le top britannique prend la pose pour sa meilleure amie Stella McCartney qui lance une ligne de lingerie pour sensibiliser à la prévention du cancer du sein

Cliquez sur une photo pour faire défiler le diaporama

[Fashion] Ne suivez pas le conseil des Magazines – they are criminal stylists

Le magazine Glamour (édition web américaine) posait à ses lectrices une question, que l’on se pose souvent le dimanche soir particulièrement pour bien commencer la semaine de travail (et y répondait à notre place) :

What to Wear to Work Tomorrow:

Printed Pants, a Silk Blouse, and Low-Heeled Shoes« 

(Que porter demain pour aller travailler :

un pantalon imprimé, un chemisier en soie et et des escarpins à petits talons)

Et nous proposait ceci :

what-to-wear-to-work-floral-pants-h724

Alors là, je dis non, pas possible !!! A moins de souhaiter sortir en pyjama (et quel pyjama ?!) … Ne dormons-nous pas toutes avec pour unique parure le Chanel n°5 ?

Le manteau et la blouse sont chics, ainsi que la chaîne et les boucles d’oreilles ; il y aurait cependant à redire sur les lunettes de soleil que je ne trouve pas vraiment belles.

Mais, le pantalon est à jeter définitivement ainsi que les chaussures qui de toute manière ne vont et n’iront jamais avec rien.

Je crois déceler un sac marron qui n’irait pas non plus avec l’ensemble.

Conclusion : les magazines font, écrivent, et nous proposent vraiment n’importe quoi !

C’est honteux au nom de l’élégance.

Aussi, si OeDansLo devait vous styler, en gardant à l’esprit que l’on conserve le manteau, la blouse et le sac marron et que l’on jette tout le reste.

Je vous proposerais de remplacer le pantalon par une jupe droite marron en cuir, des chaussures compensées, le tout accessoirisé avec un gros collier de pierres marrons ; le tout tel qu’ici :

maron

Fermez les yeux et imaginez-vous … Le port altier, la tête haute et fière, élégante. Parfaitement coiffée et maquillée …

Souriez au monde et il vous sourira …

[Quote] Brian Atwood is a God! And God save the Shoes … Who has forgotten the Town of Marseille (France)

747dbe05a418c2d2799d59b7496799ebAh là là là …

Brian, Brian, Brian, on t’aime !!!!

Petit bémol, tout de même ; tu es tombé de plein pied dans le poncif selon lequel toutes les femmes aimeraient le Champagne !!!

C’est faux !

Moi, je n’aime pas le Champagne, sauf le TRES bon Champagne ; très très rare en soirée …

Ma passion des Chaussures ne peut plus s’exprimer comme avant (hélas) car les trottoirs de Marseille ne sont pas fait pour marcher avec des talons ! Marcher sur de la tôle ondulée trouée, je ne sais pas faire …

Je ne sais si cela est le résultat d’un complot entre Les Services de la Voirie de la Ville de Marseille et les Fabricants de bottes à talons plats, de ballerines et autres chaussures de sport ; mais c’est INADMISSIBLE !!!

This is a fashion crime!!!!

InStyle+CFDA+Celebrate+Brian+Atwood+Dinner+Zft-UIJreyrmMais, à la réflexion, je pense que Brian Atwood, pourtant homme de goût – il est très ami avec Rachel Zoe – nous prend pour des gourdasses … des petites choses fragiles dénuées d’esprit et entièrement satisfaites par une coupe de Champagne, la possession de Chaussures (signées « Brian Atwood » évidement) … et, mince, il a oublié les Diamants – « The girls’ best friends » …

Ah les Clichés ont la vie dure …

Finalement, la citation de Brian Atwood est stupide, stupide, stupide …

sharafyan-20090607122005-diamond_are_girls_best_friends_number-original
Marilyn Monroe dans « Les hommes préfèrent les blondes »

Marilyn Monroe Drinking

Et si on faisait une Fashion Week à Marseille ?

Rénovation des trottoirs assurée, Non ?

Médicaments contre le rhume dangereux

« Avoir un Rhume ne tue pas ; mais certains médicaments « Anti-Rhume » eux peuvent vous tuer ! Attention DANGER ! Ces médicaments n’existaient pas, il n’y a pas si longtemps ! Ils sont dangereux et ne soignent pas …  » – OeDansLo

 

Réseau International

Medicaments-contre-le-rhume_scalewidth_630Le service de pharmacologie du Centre Hospitalo Universitaire de   de Toulouse a publié dans son bulletin d’information Bip31.fr une mise en garde contre les médicaments anti-rhume. Ces derniers seraient dangereux pour le système cardio-vasculaire: Actifed Rhume, Nurofen Rhume, Dolirhume, Humex Rhume…

Augmentation du risque d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Vendus sans ordonnance et le plus souvent utilisés par voie orale, ces médicaments contiennent de la pseudoéphédrine, à effet vasoconstricteur. C’est cette molécule qui augmenterait le risque de faire un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral (AVC). La vasoconstriction resserre les vaisseaux sanguins, ce qui a pour conséquence d’augmenter les efforts fournis par le cœur ainsi que ses besoins en oxygène.

Pour lire la suite voir le site AMESSI en cliquant sur: link

Je ne vais pas détailler les moyens homéopathiques, phytothérapiques oligothérapeutiques et autres que j’ai utilisés durant 30 ans avec une efficacité impressionnante et constante. Mais…

View original post 73 mots de plus

[Joke] Une grosse citrouille pour Halloween

A tous ceux qui fêtent Halloween, fête dont personne n’avait jamais entendu parlé en France, jusqu’aux années 2000 environ – années où l’on a vu pousser comme par magie de grosses citrouilles sur le pavé des trottoirs parisiens, telles que devant les magasins de fleurs (sic) et les devantures de certains restaurants avec un certain étonnement voire le sentiment d’une aberration totale – j’offre avec plaisir une grosse citrouille, bien orange, bien fashion, bien glamour, et flashy.

IMG_9953

N’oubliez pas, qu’il y a une fête magnifique, qui s’appelle Mardi-Gras et qui faisait la joie des enfants et des parents … une fête française, chrétienne, amusante, de tous temps fêtée et suivie d’un carnaval …

Sauvons et protégeons nos traditions et nos fêtes avant de les remplacer par des fêtes qui ne sont pas de chez nous et qui ne le seront jamais.

Bien évidement, les bretons fêtent Halloween à juste titre, car elle s’inscrit dans leurs traditions celtes ; traditions exportées aux Etats-Unis par les immigrants.

Conservons notre identité ; Halloween n’en fait pas partie.

Quote about of life

Changer, bouger, faire évoluer, se révolter, détruire, construire, créer !

Ouvrir son esprit, le garder vif, en alerte, ouvert à la vie, au changement, aux autres !

Tolérer, admettre, accepter, ne pas juger, comprendre, toujours apprendre !

Réfléchir, remettre toujours tout en question, y compris soi-même ; sauf en ce qui concerne l’Amour que l’on a pour les autres et que les autres ont pour nous …

Le seul sentiment qui se doit de rester constant, sincère, sérieux, sans faille, ce sentiment merveilleux qui vous grandit et vous apporte la confiance et la joie ; voire le bonheur et restera à jamais ce qui vous tient et vous maintient.

Non, décidément, on ne badine pas avec l’Amour !

« J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.« 

[Alfred de Musset] – de tous temps, mon ami qui me suit à travers les années.

Et puis, savoir dire merde à la connerie ! Ne pas accepter d’être jugé par qui que ce soit – seul le ciel y pourvoira !

S’insurger, s’indigner, gueuler !!!

Jeter ses Louboutins par-dessus les balustrades des diktats et des contraintes imposées !

Pour les soutiens-gorges, cela a déjà été fait, Alors, soyons tous imaginatifs !

Révoltons-nous, vraiment !

Et réfléchissez … et aimez encore et encore, jusqu’à plus soif !

Flash Blog : l’extrême maigreur chez Dior (par Raf Simons) Horrible et Scandaleuse

Faisant des recherches, cette photo du défilé Printemps/Eté 2013 par Raf Simons pour Monsieur Christian Dior est apparue comme un cadavre exquis.

Seigneur, comment est-il possible d’en arriver à un tel point d’exigence de minceur imposée à un mannequin pour obtenir ainsi une maigreur digne des camps de concentration toute autre comparaison mise à part.

Nous avons la conviction que nous ne verrons jamais dans les défilés que des femmes minces, très minces – qui auront « la taille mannequin » comme l’on disait à l’époque.

Pourquoi ?! Tout simplement parce qu’un vêtement quel qu’il soit tombe mieux sur une femme mince que sur une femme qui ne l’est pas. Et que rien n’y changera, puisque c’est une évidence morphologique et esthétique.

Pour autant, il y a des limites qu’il est dangereux de franchir et elles le sont depuis déjà bien trop longtemps ! A l’exception des filles qui ont une nature à être très fines, voire maigres – et il en existe – les autres tombent dans l’anorexie et la drogue, tout le monde le sait, on dénonce ces dérives quelques fois et alors on en parle beaucoup, certains promettent … et puis finalement on ne fait rien !

Récemment, les hommes ont tendance à penser que les femmes pulpeuses sont de retour et que la maigreur comme modèle est heureusement dépassé parce qu’ils voient des Monica Bellucci ou des Kim Kardashian qui exposent leurs formes et leurs rondeurs avec beauté, grâce et élégance ; mais et la différence est là, ce ne sont pas des mannequins de défilés, quand bien même elles posent régulièrement pour des photos de mode.

Et bien, il n’en est rien, il n’y a qu’à voir cette photo pour s’en convaincre ; c’était en janvier 2013 …

A l’époque de Monsieur Dior, ses mannequins étaient très très minces, elles étaient belles, la taille fine, les attaches légères, des sylphides avec du style ; rien qui ne  ressemble de près ou de loin à cette pauvre jeune fille qui pour rester dans la course, doit s’infliger les pires supplices … pour finalement, ne pas être belle.

Au temps de Monsieur Christian Dior – Cliquez sur les photos pour les voir défiler en Diaporama