Sylvie Vartan – Un succès sans pareil

Sylvie Vartan par Jeanloup Sieff, Paris, 1965

Avant de sortir, le soir,

Le coeur plein d’espoir

Ou tout du moins l’âme légère,

Jamais devant mon miroir me parant pour la soirée,

J’aurai su ne pas chanter cette chanson de Sylvie Vartan,

Qui m’aidait à me rendre belle,

La plus belle,

Pour aller danser.

Cela devint un rite incontournable …

Entendez la foule, entendez les cris de joie, les manifestations d’émoi et d’enthousiasme pour une jolie blonde d’une beauté incroyable chantant une petite chanson – somme toute – pour autant devenue mythique car écrite par de grands auteurs et chantée par une dénommée Sylvie Vartan !

 

10

N'hésitez pas à commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s